Les traitements actuels contre l'acné ont été formulés il y a 30 à 50 ans, avant les deux points d'inflexion majeurs des sciences humaines - le Projet du génome humain au début des années 2000 et le Projet microbiote humain. On peut donc affirmer que ces traitements n'ont pas fait l'objet d'une analyse appropriée de leur impact sur les systèmes endocrinien, génétique et microbiologique humains. Ces traitements sont antérieurs aux nouvelles sciences et aux dernières connaissances sur les causes multifactorielles de l'acné.

 

Les traitements actuels de l'acné sur ordonnance

 

Antibiotiques, rétinoïdes, hydrocortisone, peroxyde de benzoyle

Le premier traitement classique de l'acné est aujourd'hui une combinaison d'hydrocortisone et d'antibiotiques. L'hydrocortisone est prescrite pour son effet anti-inflammatoire, mais, si elle est utilisée pendant une période prolongée, elle peut affaiblir le système immunitaire et peut même, dans certains cas, provoquer davantage d'acné. Les antibiotiques sont très controversés en raison de leur mauvaise utilisation qui augmente la résistance bactérienne. Ils perturbent davantage le microbiome de la peau et des intestins et leur efficacité sur l'acné est contestable.

 

 

Il existe d'autres combinaisons prescrites par les médecins. Elles comprennent des crèmes topiques avec des doses prescrites de rétinols (y compris d'autres dérivés de la vitamine A comme l'adapalène ou la Differine) et de peroxyde de benzoyle (un agent de blanchiment). Ces ingrédients ont un fort potentiel de sensibilisation de la peau. Le peroxyde de benzoyle est même un produit pro-oxydant. 

Produits chimiques perturbateurs d'hormones : Isotrétinoïne, pilules contraceptives

Cette deuxième ligne de traitement comprend en particulier l'isotrétinoïne (Accutane ou Roaccutane), un autre dérivé de la vitamine A, pris par voie orale et qui est un traitement tératogène. Lorsqu'elle est apparue au début des années 1980, elle était destinée à être prescrite dans les cas les plus extrêmes d'acné. Mais aujourd'hui, elle est régulièrement prescrite. Il s'agit d'un traitement hautement controversé. Ses effets secondaires imprimés sur la notice sont déjà assez graves, mais ses détracteurs (principalement les parents des personnes concernées) tentent de faire interdire le médicament, en invoquant des suicides et des troubles de l'érection. Des preuves anecdotiques montrent que leur utilisation peut rendre la peau et les lèvres sèches mais elle peut également provoquer des douleurs dorsales ou autres effets secondaires incapacitants. Enfin, de nombreux utilisateurs ont besoin d'un deuxième ou d'un troisième traitement quand l'acné réapparaît.

 

Les traitements actuels comprennent les antibiotiques, les pilules contraceptives, les crèmes à base d'hydrocortisone et divers dérivés de la vitamine A comme l'Accutane et le rétinol ou rétinoïde.

 

Les pilules contraceptives sont souvent prescrites aux femmes et aux jeunes filles dès l'âge de 14-15 ans. Ces pilules sont commercialisées depuis 60 ans, mais nous n'avons pas encore une idée précise de leurs effets à long terme sur la santé des femmes. Une explication pourrait être le statut de la pilule en tant que parangon de l'émancipation féminine et la remise en question de la pilule qui est perçue comme anti-féministe. Si les femmes qui les utilisent ne remettent pas en question la pilule, les firmes pharmaceutiques ne le feront certainement pas.

Les pilules contrôlent l'acné comme un effet secondaire du blocage de l'ovulation. Pas d'ovulation signifie que moins d'androgènes sont produits. Moins d'androgènes signifie moins d'acné. Des preuves anecdotiques montrent que les femmes qui ont utilisé des pilules contraceptives pour contrôler l'acné ont eu de bons taux de réussite. Cependant, lorsqu'elles cessent de prendre la pilule, beaucoup mentionnent que l'acné revient de façon agressive.

L'isotrétinoïne et les pilules contraceptives arrêtent ou manipulent le fonctionnement normal de notre système endocrinien. Les effets secondaires à long terme de ces traitements n'ont pas été rendus publics ou ne sont peut-être même pas connus des fabricants. Il est intéressant de noter que les nouvelles sciences commencent à mettre en lumière l'impact de ces traitements sur notre microbiome intestinal et notre système endocrinien.

Chez Skin Digilent, nous ne soutenons pas l'utilisation d'antibiotiques, de produits contenant des toxines ou de médicaments manipulant les hormones pour soigner l'acné.

 

 

Article précédent : Acné juvénile Vs Acné adulte

Commandez votre Kit Acne-Prone Skin

×