Microbiome et épigénétique - Faire évoluer la biologie humaine et changer la façon dont nous prenons soin de notre peau. 

par Dr Barbara Brockway 

Skin Diligent est né de 4 ans de recherche et d'étude autour de ces domaines en plein essor que sont le microbiome et l'épigénétique.

La plupart des découvertes scientifiques sont comme de petits pas en avant (ou en arrière) qui nous permettent d’élargir progressivement nos connaissances. Parfois, un palier est franchi : lorsque la somme de ces petits pas fait atteindre un point de bascule dans les connaissances et révèle une nouvelle vérité. Cette nouvelle vérité peut être un instrument, une méthode ou une loi scientifique qui change le cours de l'histoire humaine.


Imaginez un instant qu’au XVIIème siècle Antonie Philips van Leeuwenhoek vous laisse observer dans son microscope une goutte d'eau prélevée dans un étang. Soudain et pour la première fois, vous apercevez de nombreuses petites créatures animées, toutes invisibles à l'œil nu. Le microscope a représenté une fenêtre sur un monde nouveau et la phase clé dans la naissance de la microbiologie et notre compréhension des maladies. Son utilisation a changé des vies et, plus de 350 ans plus tard, il reste une pièce fondamentale dans l'équipement de nombreux laboratoires.

 



Les microscopes de Leeuwenhoek nous ont fait découvrir un tout nouveau micro-monde. Aujourd'hui, la technologie de l'ADN et la génomique nous permettent d'aller encore plus loin dans la découverte de nouvelles vérités, de remettre en question la pensée traditionnelle en générant des domaines de recherche passionnants, comme le microbiome et l'épigénétique.

 

Le microbiome


En se basant sur des résultats de culture de microbes sur des plaques de gélose et dans d'autres milieux, on pensait autrefois que la peau n'abritait qu'une douzaine de types de microbes différents. En 1976, Kligman et ses collègues ont publié un article selon lequel "la microflore cutanée native est simple et les mêmes organismes sont présents dans toutes les zones, bien qu'en nombres très différents". En 2007, les scientifiques savaient que le microbiome de la peau était loin d'être simple. La technologie de l'ADN avait permis d'amplifier, d'identifier et de quantifier un nombre très important de bactéries, de champignons et de virus différents à partir de prélèvements effectués sur la peau. Il a rapidement été reconnu que ces communautés microbiennes impactaient la santé de la peau.


Notre peau abrite un microbiome complexe composé de milliers de bactéries différentes. Nous savons à présent que la composition de ce microbiome est unique et dynamique. Sa population microbienne fluctue en fonction de l'environnement extérieur et des modifications de notre peau.



Notre microbiome est une écologie qui agit comme un bouclier protecteur invisible et essentiel. Il peut étouffer les effets néfastes des substances nocives de l'environnement, tout en restant hostile aux microbes invasifs opportunistes. Comme tout système écologique, un microbiome sain est riche de nombreuses espèces différentes qui interagissent entre elles et, dans le cas du microbiome cutané, avec notre peau.

Les problèmes de peau peuvent survenir lorsque l'équilibre de ces différentes espèces bactériennes commence à changer et que quelques espèces prennent le dessus. C'est ce qu'on appelle la dysbiose. Les déséquilibres majeurs de la population du microbiome cutané peuvent déclencher des inflammations, des rougeurs, des imperfections, etc. Il est désormais clair que l'approche traditionnelle consistant à cibler les mauvais microbes tels que la bactérie C. acnes est erronée. Loin de guérir le problème, l'élimination d'espèces clés perturbe l'écologie et peut entraîner une dysbiose, aggravant ainsi la situation.

La nouvelle approche pour prendre soin de notre peau consiste à travailler en harmonie avec notre microbiome et à rééquilibrer les situations de dysbiose. C'est l'approche de Skin Diligent : leurs produits nourrissent et encouragent la biodiversité du microbiome tout en répondant aux besoins de la peau. En ce sens, c'est une marque de cosmétiques pionnière.

 

Épigénétique


La nutrition et le mode de vie sont particulièrement importants lorsque l’on évoque l'épigénétique. Le préfixe grec epi- dans épigénétique signifie "en plus" de notre génétique. En d'autres termes, l'épigénétique fait référence aux molécules supplémentaires ajoutées ou associées à notre ADN génétique, qui contrôlent la manière dont nos gènes sont mis en action. Deux vrais jumeaux (MZ) partagent le même ADN, mais ils ne sont pas complètement identiques. De même, les noyaux de presque toutes nos cellules contiennent les mêmes séquences d'ADN uniques, mais nos cellules peuvent se comporter différemment.


Les cellules de la peau, par exemple, ont un aspect et un fonctionnement très différents de ceux des cellules de notre foie. Ces différences sont dues aux changements épigénétiques qui contrôlent la façon dont notre ADN (gènes) est exprimé dans chaque type de cellule. Les modifications épigénétiques commencent très tôt chez l'embryon et s'accumulent avec l'âge. Elles peuvent être influencées par les pressions environnementales, d'où l'importance du mode de vie et de l'alimentation. Au niveau moléculaire, les modifications épigénétiques peuvent être équivalentes à des "interrupteurs" de type marche-arrêt, voire à des "variateurs" réglables.

Certains changements épigénétiques sont transitoires tandis que d'autres sont permanents. Ils peuvent être transférés lorsque les cellules se divisent. Par exemple, les modifications épigénétiques qui déterminent qu'une cellule est une cellule de peau sont transmises à la prochaine génération de cellules de peau, chaque fois que celle-ci se divise. Quelques modifications épigénétiques sont même transmissibles entre les générations, une mémoire moléculaire est alors transmise à ses enfants et petits-enfants.


"Le concept le plus important de l'épigénétique est que vous pouvez prendre le contrôle de vos gènes", explique le professeur Trygve Tollefsbol, Senior Research Scientist à l'université d'Alabama à Birmingham.

 

Actifs et nutriments


Le domaine de l'épigénétique nous amène à examiner de plus près la manière dont les actifs cosmétiques et les nutriments influent sur l'expression des gènes (à la fois sur l'expression de nos propres gènes et sur celle des gènes de notre microbiome). Par exemple, un actif cosmétique et un nutriment tel que la vitamine C (acide ascorbique) est généralement considéré comme un antioxydant. Mais la vitamine C est bien plus que sa "chimie". Il s'agit d'un nutriment essentiel qui ne peut être remplacé par un antioxydant similaire. Grâce aux nouvelles techniques de l'ADN, nous arrivons à comprendre pourquoi : la vitamine C régule à la hausse l'expression de certaines protéines, dont certaines sont responsables de l'initiation de réponses immunitaires essentielles.

Depuis 2011, date à laquelle on a parlé pour la première fois de ''régime épigénétique'', les actifs cosmétiques et les nutriments sont passés au crible afin d’identifier leurs effets sur l'expression des gènes. Citons par exemple les isothiocyanates dans le brocoli, la génistéine dans le soja ou la quercétine dans les baies, des molécules bioactives qui ont des effets positifs sur la santé en modifiant l'expression des gènes.

Comme les créatures microscopiques qui vivent dans l'eau des étangs, le microbiome et l'épigénétique ont toujours été là, il ne manquait que les techniques pour les découvrir. Et maintenant que nous connaissons leur importance pour la santé de la peau et que nous pouvons en prendre le contrôle, nous voyons Skin Diligent changer la façon dont nous prenons soin de notre peau, en la soutenant de l'intérieur et de l'extérieur.

Dr Barbara Brockway 
Conseillère en communication scientifique pour Skin Diligent
Membre associé et Administrateur de la Société des Scientifiques Cosmétiques (Society of Cosmetic Scientists).

 

×